Deviens ce que tu es !

Il y a quelques mois, nous avons eu le plaisir d’accueillir quelques frères venus de Rome, notamment les frères Benoît Terrenoir et Melchior Poisson que vous connaissez bien. Leur étonnement était grand lorsqu’ils ont vu leurs anciens élèves plus grands, plus sages et nous l’espérons, plus saints... Ils ont l’avantage du recul qu’il est difficile d’avoir lorsque nous sommes avec les jeunes au quotidien. Ce devenir permanent qui les transforme en hommes est imperceptible à nous qui sommes sur le terrain. Pourtant ce devenir est bel et bien réel. Pour certains, elle est même une fatalité. La question cependant est de décider ce que l’on devient, c’est-à-dire de choisir librement son devenir. Trop de jeunes aujourd’hui se laissent imposer leur existence selon les critères de la mode ou de la facilité. Nous avons décidé de donner aux lycéens un leitmotiv pour cette année : « Deviens ce que tu es », c’est-à-dire, grandis vers la plénitude de ta vocation. Chacun est appelé à trouver au plus profond de son cœur, dans son puits intérieur, l’appel fondamental que Dieu lui lance.

Père François Garreau, recteur

Deviens ce que tu es !

C’est avec un réel enthousiasme que nous avons vécu la rentrée de notre fils

Lorsque le Père François nous a demandé d’écrire ces quelques lignes pour expliquer ce qui nous avait décidé à inscrire Melchior à Méry, nous n’avons pas hésité une seconde.

En effet, c’est avec un réel enthousiasme que nous avons vécu la rentrée de notre fils. Nous savions tout d’abord qu’il serait regardé avec bienveillance quel que soit son parcours scolaire jusqu’à maintenant : un regard neuf, curieux de découvrir quel être en devenir leur était confié. C’est ce que nous avons ressenti dès notre premier entretien, une écoute attentive : le P. François a très peu parlé, nous beaucoup… Nulle exigence de ce que l’on attendait de nous, de Melchior, mais un accueil de nos attentes.

Bien sûr, lorsque l’on envisage une scolarité à Méry, confier son enfant au Seigneur encore plus intensément qu’auparavant, en est le fondement ; notre foi et notre espérance nous empêchent de nous perdre dans les détails angoissants de l’avenir, le sujet c’est Melchior ici et aujourd’hui, et c’est avec une grande paix que nous avons pris notre décision.

Nous ne souhaitions pas l’internat dès la 6e, mais le projet éducatif est là, toute sa modernité à éduquer l’esprit, l’intelligence et le corps à la fois, à atteindre un épanouissement spirituel, comme il nous l’a été si bien expliqué dans la lettre de rentrée, à structurer un enfant pour en faire un jeune chrétien capable de faire face aux défis du monde de demain. Les enjeux sont immenses …

La vie en communauté, avec ses défis, ses joies, son rapport aux autres nous semblait particulièrement adaptée à Melchior qui a de nombreux frères et sœurs mais tous plus âgés et avec un rythme et des préoccupations bien différents des siens, et pas toujours présents dans les évènements du quotidien ; partager l’étude, les jeux, les tâches, les discussions avec des jeunes de son âge, tout cela sous le regard d’hommes et de femmes qui ont choisi l’éducation comme vocation, n’est-ce pas une chance inestimable pour nos enfants ? Et donc pour nous !

Agnès Maman de Melchior

J’ai découvert à l’école un vrai esprit de famille et j’ai l’avantage de voir mes amis 24 heures sur 24. Il y a un moment que j’aime beaucoup dans la journée, c’est la visite à Marie le soir avant de me coucher car je peux être seul avec elle. En plus, on a la chance d’être à la campagne, avec un grand jardin pour jouer.
Melchior, 6e

J’ai choisi de venir au lycée de l’Immaculée Conception pour mieux travailler et pouvoir en apprendre plus qu’ailleurs dans un cadre sérieux et porteur.
Colyn, 2
de

J’ai choisi de venir à Méry parce que c’est une école véritablement chrétienne. On y apprend à travailler sérieusement mais aussi avec beaucoup de liberté. J’aime bien l’ambiance de l’internat : c’est comme si nous étions dans une grande famille ! J’apprécie aussi que chacun fasse attention aux autres.
Louis-Marie, 6e

J’aime Méry pour les amis que j’ai pu me faire ici et parce que j’ai la possibilité de faire beaucoup de sport !
Ferréol, 6e

J’ai trouvé une super ambiance à l’école, tout d’abord car on se connaît tous très bien et parce qu’il n’y a pas de critiques. On est accepté tel que l’on est et on se respecte mutuellement. J’aime beaucoup la méditation le matin et la prière du soir car on nous apprend à mieux faire les choses et à nous rendre compte de nos erreurs pour progresser. Comme nous ne sommes pas beaucoup, nous pouvons avancer chacun à notre rythme. Je trouve le moment du ménage super bien car on apprend à devenir responsable, sous la direction d’un lycéen, qui est un peu comme un grand frère.
Théodore, 6e

Depuis l’année dernière, certains collégiens ont commencé un programme d’échange linguistique avec l’une de nos écoles à Madrid. L’échange, d’une durée de trois mois, a pour but de perfectionner l’apprentissage des langues.

Cette année nous avons la joie d’accueillir à l’école Will Matthews. Il est originaire de Louisiane, aux États-Unis. Après avoir passé quelques années au sein de l’école apostolique d’Indiana, il a décidé de donner une année comme bénévole au sein de notre équipe éducative. En plus d’être présent dans la vie quotidienne des jeunes, il assure les cours d’anglais renforcé.